Journal de mission Mai 2021

Une partie des membres de l’équipe du projet est pour un mois sur le terrain en Guadeloupe. Avec la contribution de deux stagiaires de l’université des Antilles, l’objectif principal de cette mission, programmée en étroite collaboration avec le SRA de Guadeloupe (Service Régional d’Archéologie de Guadeloupe) et la ville du Moule et ses institutions (Services municipaux du patrimoine et de la culture et Musée Edgar Clerc notamment), est de réaliser une prospection systématique des rivages de la commune.

Les projets ALeRT et ALOA invités au G20

Pour suivre la communication de nos collègues Marie-Yvane DAIRE et Elias LOPEZ-ROMERO, rendez-vous à « 4h31 minutes » >>>

Dans le cadre du congrès du G20 «CULTURE MINISTERIAL Webinar”*, 9-13 avril 2021, Marie-Yvane Daire et Elías López-Romero (UMR 6566 CReAAH et Université Complutense Madrid) ont été invités à présenter une communication dans le cadre de la priorité 2 « Addressing the climate crisis through culture – Preserving Cultural Heritage, Supporting the Green Transition » et de la session IV « Advanced technologies for the preservation of cultural heritage. Social and economic benefits”, communication orale invitee. Ils ont présenté une communication intitulée : ‘ALeRT Mobile’ managing coastal archaeological heritage.

*Cette manifestation contribue au Congrès des Ministres de la Culture du G20 Culture, organisé par la présidence italienne du G20. Elle a rassemblé des experts des pays du G20 et les a invités à présenter les dernières preuves des scenarii du changement climatique et de leur impact sur le patrimoine culturel. Les objectifs du webinaire étaient de :

  • Parvenir à un accord sur un mécanisme d’échange systématique de stratégies, d’expériences, d’outils et de pratiques visant à atténuer l’impact du changement climatique sur le patrimoine culturel,
  • Fournir des recommandations sur la manière d’assurer une meilleure représentation de la culture et du patrimoine culturel dans le discours et les politiques sur le changement climatique, et intégrer la durabilité environnementale et les questions climatiques dans l’élaboration et la pratique des politiques culturelles et vice-versa.
  • Améliorer la sensibilisation des professionnels de la culture et du patrimoine culturel, des institutions, de la société civile et des communautés locales aux menaces liées au climat et promouvoir des comportements et des pratiques socialement responsables.

Colloque HOMER 2021

Archéologie des peuplements littoraux et des interactions Hommes/Milieux en Atlantique Nord-Equateur

Visitez le site Web : https://homer2020.sciencesconf.org/

Le second colloque international « HOMER 2021 » (10 ans après la première édition qui s’était tenue à Vannes https://homer2011.univ-rennes1.fr/), se veut une large rencontre scientifique sur la question des peuplements littoraux et des interactions Homme/Milieu, autour des avancées récentes de l’archéologie côtière et insulaire. L’aire géographique de cette seconde édition concerne l’Atlantique nord équateur.

Il suscitera d’une part des synthèses et confrontations d’expériences dans les divers pays d’Europe et d’Amérique du nord et centrale et, d’autre part, une prospective sur les développements de la recherche en archéologie et archéosciences dans le domaine littoral.

Les diverses sessions permettront de faire le point, dix ans plus tard, sur les questions des identités culturelles insulaires et côtières et des interrelations entre communautés, sur les structures et les aménagements côtiers, sur l’évolution des paysages maritimes, sur la production et l’utilisation de matières premières, mais aussi sur les questions méthodologiques et les nouveaux challenges de l’archéologie littorale (lato sensu).

Le colloque Homer 2021 se déroulera du 28 septembre au 2 octobre 2021, sur l’île d’Oléron (Charente-Maritime, Nouvelle-Aquitaine), île de la côte atlantique française au riche passé préhistorique, historique et archéologique et proposera un attractif programme d’excursions et d’événements invitant à la découverte de l’exceptionnel patrimoine insulaire et côtier de la région.

Le colloque est organisé par l’Unité Mixte de Recherche 6566 CReAAH (Centre de Recherche en Archéologie, Archéosciences et Histoire) et la DRAC Nouvelle-Aquitaine, avec le soutien du CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), du Ministère de la Culture, du Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines, des universités de La Rochelle, Poitiers, Nantes (OSUNA) et Rennes (OSUR), du département de Charente-Maritime, de la commune de Château d’Oléron et de la communauté de communes de l’île d’Oléron ainsi que de l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) et du Ministère des Outre-Mer.

Les langues officielles du colloque seront le français et l’anglais, et les communications et débats feront l’objet de traductions simultanées.

Les sessions accueilleront des communications orales et des posters.

Première Mission de terrain en Guadeloupe !

Du 21 janvier au 5 février 2021, deux membres de l’équipe du projet ALOA, Marie- Yvane Daire et Edwige Motte, se sont rendues en Guadeloupe pour des rencontres et prises de contact sur site avec différents partenaires du projet, notamment :

– le service culturel du conseil régional de Guadeloupe
– le centre « TAONABA, Maison de la Mangrove » implanté sur la commune des Abymes.
– le service régional d’Archéologie (DAC Guadeloupe)
– le Conservatoire du Littoral
le service culturel de la ville du Moule
– la direction du musée Edgar Clerc

Ces rencontres ont notamment permis de préciser les problématiques sur les sites sélectionnés, d’avancer dans l’organisation de la prochaine campagne de prospection systématique du littoral de la commune du Moule, en mai 2021, ainsi que dans la planification d’actions de communications (conférences grand public, installation de panneaux d’informations) et de formations (notamment à destination des agents municipaux, gardes du littoral et employés de l’ONF).

La plage des Raisins Clairs à Saint-François où l’érosion littorale a révélé il y a quelques années l’existence d’un cimetière d’esclaves sous la plage et sous le parking qui la surplombe

Réunion au service culturel de la Mairie du Moule De gauche à droite : Rubain Gassion, (Adjoint au patrimoine) ; Marie-Claude Pernelle (Directrice des Affaires Culturelles); Edwige Motte (Post-doctorante contractuelle au laboratoire CReAAH dans le cadre du projet ALOA); Marie-Yvane Daire (Directrice de l’UMR CReAAH et responsable du projet ALOA), Marius Dielna (Responsable Patrimoine); Marcelin CHINGNAN (Elu à la commune)

Colloque INRAP, Campus de Saint-Claude (Guadeloupe), 16-17 Novembre 2020

« Archéologie des rivages : Habiter le littoral de la Préhistoire aux Temps modernes »

Dans le cadre de sa politique de partage des connaissances scientifiques, l’Inrap propose chaque année son colloque international sur une thématique réunissant des scientifiques français et étrangers. Les 16 et 17, puis 20 et 21 novembre prochains, l’Inrap présente en partenariat avec le musée d’Aquitaine et l’université des Antilles « Archéologie des rivages : habiter le littoral de la Préhistoire aux Temps modernes », sous la direction scientifique de Florence Verdin, archéologue à l’université Bordeaux Montaigne et de Marc Bouiron, directeur scientifique et technique à l’Inrap.

Le comité scientifique a souhaité, en raison des conditions sanitaires actuelles, que le colloque Archéologie des rivages : habiter le littoral des Antilles et de la Guyane de la Préhistoire aux Temps modernes 1 soit organisé en distanciel.

Ce colloque se déroulera en deux temps : les 16 et 17 novembre (aux horaires de la Guadeloupe, +5h en métropole)et les 20 et 21 novembre  (aux horaires de la métropole).

Pour voir le programme et suivre le colloque en ligne :

https://www.inrap.fr/un-colloque-suivre-sur-inrapfr-15271

Table ronde internationale, Château d’Oléron, 29-30 septembre

« Menace sur les littoraux et leur patrimoine culturel : Quels enjeux face aux changements climatiques ? »

Dans le cadre de la préparation du colloque Homer qui se tiendra en 2021 sur l’île d’Oléron (Charente Maritime), cette table-ronde internationale propose de réunir divers acteurs autour des questions relatives à l’impact des changements climatiques sur le patrimoine culturel des zones littorales de part et d’autre de l’Atlantique. Il s’agira de croiser les regards de gestionnaires, de chercheurs, de politiques et d’acteurs de terrain autour de l’état sanitaire d’un patrimoine côtier menacé et des actions entreprises ou à mener dans la recherche de solutions. Cet état des lieux fera appel à des éclairages et synthèses à différentes échelles : locales, régionales et nationales. Les conclusions de cette table-ronde seront présentées lors du colloque Homer en 2021, dans le cadre de la session 1 «L’archéologie littorale et maritime : les défis d’aujourd’hui».

La session du mardi 29, après-midi concernera prioritairement les situations nationales et/ou ultra-marines.La session du mercredi 30 matin concernera majoritairement (sans exclusive) la région Nouvelle Aquitaine.