ALOA en Guadeloupe

Afin de conduire des analyses plus approfondies 4 secteurs d’études prioritaires ont été définis pour faire l’objet de premiers travaux  : 1) le site des Raisins claires à Saint-François 2) l’ensemble du littoral de la commune de Le Moule 3)  la pointe du Vieux Château 4) le secteur de Sainte-Rose.

1) Le site des Raisins Clairs à Saint-François, cimetière colonial, fera l’objet d’une collecte poussée des ressources documentaires identifiées : suivis du BRGM, analyse des clichés aériens, de ressources historiques iconographiques et textuelles … Une collecte documentaire participative sera notamment mise en place sur ce site très touristique et fréquenté de longue date. Ces documents seront ensuite traités en vue d’une modélisation de l’évolution du site.

2) La commune de Le Moule a été retenue comme prioritaire pour une prospection systématique de son trait de côte. Les critères en faveur de cette démarche sont la densité et la diversité de vestiges archéologiques (de l’époque pré-colombienne à l’époque contemporaine en passant par la période coloniale), la diversité géomorphologique des faciès côtiers et des occupations actuelles, la présence sur la commune du Musée Edgar Clerc comme lieu de médiation et d’exposition des activités entreprises et des connaissances produtiess.

3) La pointe du Vieux Château permettra d’aborder un territoire aux vestiges assez nombreux mais documentés anciennement (actualisation indispensable), qui présente en outre la particularité d’être une zone naturelle protégée et donc très peu urbanisée, principalement soumise aux aléas d’origine naturelle et climatique ;

4) Le secteur de Sainte-Rose permettra d’aborder la Basse Terre, dans une zone des faciès morphologiques divers (plages, mangroves, villages côtiers) permettant d’intégrer le patrimoine pré-colombien submergé du Grand Cul de Sac marin.